En Bref...

Wed, 25 Jan 2012 16:31:49
L’industrie agroalimentaire française poursuit sa lente remontée. Après 1995, année de sortie de crise, 1996 aura été, pour elle, celle de la confirmation de la reprise. Sans inciter à l’exubérance, la plupart des indicateurs inspirent l’optimisme. En 1996, les entreprises ont réalisé 15 milliards de francs de chiffre d’affaires de plus. Et le plus rassurant est que cette croissance provient avant tout du marché intérieur. En dépit d’une baisse de 8 % constatée sur la viande de bœuf, la consommation alimentaire nationale a en effet progressé de 1,5 % en valeur. Et le marché favorise à nouveau des produits à plus forte valeur ajoutée, en sorte que ce sont les nouveaux produits qui tirent désormais l’alimentaire, et les marques qui prennent le relais des premiers prix. En lire plus
Tue, 24 Jan 2012 16:31:49
L’étude américaine Framingham a suivi pendant 20 ans 862 hommes en bonne santé âgés de 45 à 65 ans. Parmi eux, 61 furent victimes d’attaques ischémiques. L’analyse des pratiques alimentaires révèle un risque moindre chez ceux qui consommaient le plus de graisses totales, de graisses saturées ou de graisses mono-insaturées, comme celles contenues dans le beurre, les fromages, la viande d’agneau ! Ces résultats, surprenants, sont à rapprocher du modèle méditerranéen, protecteur et riche en graisses mono-insaturées, celles de l’huile d’olive. En lire plus
Sun, 15 Jan 2012 16:31:49
Le professeur Friedman, pionnier français de la fécondation in vitro était de ceux-là. Mais bientôt, confronté à ces familles désirant avoir accès au Diagnostic PréImplantatoire (DPI), il comprit l’espoir suscité par cette pratique du « bébémédicament », qui est aujourd’hui autorisée dans plusieurs pays occidentaux. « Espoir », tel était le maître mot du débat de l’Assemblée nationale, qui examinait en seconde lecture le texte de réforme de la loi de bioéthique. L’amendement, qui autorise la sélection d’embryons afin que le groupe HLA de l’enfant à naître soit compatible avec celui d’un frère ou une sœur aîné(e) atteint(e) d’une maladie grave, a été déposé par le député UMP du Val-de-Marne, Pierre-Louis Fagniez, qui n’a eu de cesse de vanter cette révolution thérapeutique en insistant : « c’est le bébé de l’espoir et, à dire vrai, du double espoir ». Cependant, conscients des questions éthiques soulevées par cette pratique, les défendeurs du texte, dont le député PS Alain Claeys, auteur d’un amendement similaire et qui s’est rapidement rallié à Pierre-Louis Fagniez, ont précisé qu’il avait « été minutieusement rédigé, pour éviter tous les débordements ». Le débat a largement dépassé les clivages droite/gauche, même si les plus réticents à l’adoption du texte ont trouvé leurs voix en Christine Boutin, député UMP des Yvelines qui s’est alarmée de cette « instrumentalisation d’un enfant » et qui a longuement regretté qu’un tel texte ait pu être proposé par un député UMP. Ces regrets ont rapidement été oubliés, quand l’Assemblée nationale a adopté l’amendement à une large majorité. A.H. En lire plus
Sat, 14 Jan 2012 16:31:49
Les fibres prébiotiques fermentées par certaines bactéries du côlon entraînent des bénéfices physiologiques pour ’hôte. Outre l’amélioration du transit, les allégations déposées auprès des autorités européennes concernent la santé digestive, l’amélioration de l’ absorption du calcium et la densité minérale des os (santé osseuse). Des perspectives se profilent sur la régulation de l’ appétit et du niveau lipidique sanguin. En lire plus